Etre minimaliste et réduire ses tendances consuméristes

Le minimalisme est un concept très souvent représenté de manière très réductrice passant par des photos Instagram d’architecture épurée, des clichés en bichromie et des longues citations sur la vie et le fait de profiter de chaque instant.

Au delà de cette représentation limitative, c’est un courant idéaliste et une nouvelle manière de vivre et réduire son impact sur notre terre.

Ceci ne m’est pas venu d’un coup.. une révélation ou encore suite à une énième émission parlant de protéger la planète, c’est bien plus profond.

J’ai toujours fait attention à l’impact que mes actions avaient sur notre terre et ceci s’est accentué maintenant que j’ai une totale gestion de ma consommation des choses.

Décider de consommer autrement, avec le stricte minimum quand il le faut… C’est un moyen pour moi d’avancer et découvrir le nouveau moi.

Tout changer ? ma manière de vivre et de consommer ? j’ai décidé de réduire ma consommation impulsive et outrancière à mon échelle et petit à petit.

Je ne compte pas devenir Vegan, porter des vêtements larges et faire le baba cool mais plutôt me poser les bonnes questions avant de me lancer dans un achat ou avant d’effectuer certains gestes.

En fait, cela fait un moment que j’ai appris à réduire et à m’arrêter que sur le stricte nécessaire.

J’ai toujours été un pseudo éco-citoyen tout en dépensant des sommes astronomiques de fringues sur Asos sans pour autant tout porter 🙄.

Je me brossais les dents avec un gobelet rempli d’eau tout en prenant par la suite des douches de 25 minutes…

J’étais dépensier, à l’affût des nouvelles tendances et toujours en quête d’avoir plus.

Grace à ma vie professionnelle où j’ai eu la chance de travailler pour des entreprises engagées, j’ai découvert que mes petits gestes changeraient les tendances de demain.

Pourquoi les marques éliminent l’huile minérale de leurs produits, les silicones de leurs soins ou encore boycottent des conservateurs dont la nocivité n’est même pas avérée? Tout simplement parce que nous choisissons de ne pas consommer ce qui n’est plus en accord avec nous et nos croyances.

Les marques nous écoutent et paniquent lorsque l’on souhaite aller au délà de ce qu’elles ont prévu pour nous.

Alors, Garnier le mcdonald’s des soins capillaires devient Bio, Ushuaia fait des soins bio et certifiés, l’Oréal achète et créé des marques engagées… Tout ceci parce qu’on a décidé de changer nos tendances de consommation.

Être minimaliste, c’est arrêter de vouloir faire du profit pour tout de suite le dépenser dans des articles sans intérêt. De vouloir optimiser sa vie tout en continuant de se faire plaisir.

J’aimerais voyager, acheter un pull Levi’s ou Fendi, des chaussures balanciaga sans pour autant me sentir coupable. Si aujourd’hui j’achète un pull, ce sera pour une qualité optimale du tissus et de sa résistance dans le temps.

Autant qu’il soit intemporel au niveau de la mode que pour la technicité des coutures. Et oui, je préfère investir dans un vrai sac en cuir qui me durera 15 ans qu’un sac en plastique fashion de la marque du coin.

Ce n’est peut-être pas toujours éco-citoyen de m’engager dans certaines de mes convictions mais petit à petit j’apprends de mes érreurs et j’avance.

Je dois accepter que j’ai un attachement fort pour les choses matérielles sans pour autant que je sois matérialiste.

Je ne suis pas dépendant des objets ni du mas-tu vu, mais parfois, il est sympathique d’avoir le dernier IPhone et ces derniers accessoires.

Il faut trouver une vraie utilisation aux choses qu’on achète et non pas suivre un effet de mode.

Oui, j’ai un iPhone 8+, mais j’ai gardé mon iPhone 6 durant 3 ans jusqu’à ne plus supporter son obsolescence programmée.

Oui, j’ai préféré investir dans un MacBook et un iPad, mais parce qu’ils sont tous connectés et me facilitent ma vie.

Pourquoi, je n’ai pas d’airpods? Parce que simplement malgré tous mes articles Apple, j’ai décidé de consommer avec raison sans vouloir surconsommer. Tant que les choses n’ont pas de sens, je ne l’ai achète pas (sauf les cosmétiques bien sûr).

Mon MacBook fut mon allié durant mes années étudiantes et ma tablette me sert de liseuse, partenaire de voyage, Netflixbae et de petit écran dans ma chambre.

Aujourd’hui j’ai une routine cosmétique longue et composée de plusieurs produits, pourquoi je ne vais pas à l’essentiel ? « C’est pourtant plus facile pour les hommes »…

C’est simple, j’ai décidé de composer une routine adaptée à mes problématiques cutanés et mon confort. Si j’utilise un produit tous les jours, matin et/soir, c’est parce que ma peau en a besoin. Les autres soins sont des + me permettant de me reposer et de méditer (à ma manière) le week-end.

Enfin, être minimaliste c’est libérer son espace vital des choses futiles et en ce sens, j’apprends à me libérer du superflu.

Ça prendra du temps, je ferai des erreurs, mais j’y arriverai car maintenant mon but c’est d’être heureux avec ce que j’ai.

Un article très différent d’habitude mais je tenais à vous raconter certains changements dans ma vie.

Sincerely yours,

JoOh.

3 Replies to “Etre minimaliste et réduire ses tendances consuméristes”

  1. Je le trouve très bien ton article et je comprends l’envie que tu as eu d’extérioriser ces sentiments. Merci de t’être livré, et perso je t’accompagne dans cette démarche. Il y a longtemps que je me suis mise au minimalisme, en faite je dirai aux choses que je trouve prioritaires.
    FOS

    Aimé par 1 personne

  2. Bravo j applaudie vraiment ça fait plaisir de voir enfin d autre blogger penser ainsi comme je te disais sur insta je suis également passé au minimalisme ça fait maintenant 1 an et ça fait un bien fou de se faire plaisir par envie Et non plus par intérêts parce que soyons honnête c est surtout par intérêt qu’on consomme histoire d être tendance 😂😂 enfin bref super ton article tu t es vraiment ouvert c est très personnel 😉

    J'aime

  3. Un choix simple, complexe et engagé à la fois … Je dois avouer que j’ai fais une très grosse dépense en septembre côté fringue … J’ai revue intégralement ma garde-robe … depuis aucun autre achat. Par contre, là où je te rejoins c’est le surplus. On a tendance à vouloir acheter des choses qu’on utilise JAMAIS … juste pour le plaisir d’acheter … Du coup ma décision est égoïste, mais fait du bien à la planète : j’achète le stricte nécessaire et fais des économies pour acheter ma maison … un jour, j’espère …
    Bon courage dans ta démarche

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s